Contact

Leaders : Bien recruter, c’est avant tout une histoire d’alignement !

Retour

Le 17 Mai 2019

Ça y est, les budgets sont votés et vous êtes convaincu(e)s qu’il faut vous faire aider.

Ouf !! Vous allez pouvoir déléguer cette tâche qui vous angoisse ! Car avouez le, recruter est un métier d'expert qui n'est jamais une partie de plaisir et surtout jamais gagné d'avance, que vous soyez seul(e) ou (bien) accompagné(e).

Comment bien (re)choisir le meilleur partenaire pour vos recrutements clés ou récurrents ?

Je partage avec vous mon expérience à travers ces quelques règles fondamentales qui tordent (parfois) le cou au sens commun et aux idées reçues.

L’objectif est de vous aider à vous poser les bonnes questions pour faciliter le choix de votre partenaire et optimiser votre recrutement.

Ça commence d’abord chez vous !

Recruter, c'est ouvrir sa maison.

Attirer les bons profils c'est avant tout une histoire d'alignement entre votre raison d'être (le sens de votre activité), votre mission (l’objectif) et vos valeurs. Les connaissez-vous ?

Les candidat(e)s sont bien plus intéressé(e)s par la cohérence de ces 3 piliers que par des artifices au service du soi-disant bien être au travail...

Fixer des règles de gouvernance est également un exercice très utile pour attirer les bonnes personnes et les garder. Assurez-vous que vos règles de fonctionnement fixent un cadre aux actions et aux comportements et favorisent la transparence.

La gouvernance apporte de la clarté, c’est fondamental pour attirer les bons talents.

Règle N°1 : Bien recruter ça commence d'abord par se connaître soi.

Arrive ensuite le choix de votre partenaire...

 

L’expertise ou la Commodité

Si vous aussi vous placez le capital humain au centre de votre organisation, vous mettez alors vos recrutements au centre de vos préoccupations.

Ayez dans ce cas, le même raisonnement sur le choix de votre partenaire.

Privilégiez un cabinet de petite taille ou intermédiaire idéalement expert sur les métiers que vous recrutez.

Règle N°2 : Choisissez l’Expertise

 

David contre Goliath

Ce n'est pas la taille qui compte mais bel et bien les qualités du consultant(e) qui vous accompagne peu importe la taille de l'organisation à laquelle il/elle appartient et dans laquelle vous travaillez.

Règle N°3 : Qui avant tout !

 

Trouver l’élu(e)

Soyez exigeants, demandez des preuves d'intérêt et de savoir-être !

Réactivité, enthousiasme, énergie : un bon consultant doit littéralement vous embarquer en RDV et incarner la promesse qu'il représente.

Est-il concerné par vos enjeux, est-il force de conseil ? Emphatique ?

Il/elle doit être le plus proche possible de votre organisation pour bien comprendre votre vision, votre culture et votre proposition de valeur.

Privilégiez donc les consultant(e)s avec une approche immersive, complètement dédié(e)s au recrutement, curieux(ses), qui posent les bonnes questions avec une volonté forte de vous accompagner et surtout de vous servir !

C'est le relai de votre organisation, l'ambassadeur(rice) de vos valeurs auprès des candidat(e)s. C’est clé ! Surtout dans un contexte de pénurie de profils.

Règle N°4 : Un(e) consultant(e) qui vous ressemble, aligné(e) avec vos valeurs.

 

Le prix : l’éternel “faux” débat

Choisissez un partenaire expert et aligné avec vos valeurs et non avec vos prix ! Si votre premier réflexe est d'aller chercher le prix le plus bas, alors ne tenez pas compte de ce qui suit et allez directement à la case “commodité”.

Vous trouverez pléthores d'acteurs prêts à travailler pour vous sans réelle motivation.

Si au contraire, vous décidez de placer le capital humain au centre de votre organisation, vous placerez mécaniquement vos recrutements comme stratégiques.

Vous acceptez le prix (toute proportion gardée) qui correspond aux responsabilités que vous déléguez au cabinet partenaire et au niveau du poste à pourvoir.

Règle N°5 : Raisonnez création de valeur et non coût.

 

Exclusivité & Acompte

Avouez le, on a tous envie du meilleur service, d’être pouponné, entouré d’expert, mais en mettant le moins possible la main au portefeuille. On rechigne, on repousse, on fait jouer la concurrence, on se cache derrières des (fausses) raisons. Bref, ce biais cognitif tue toute cohérence et cheminement logique.

Engagez-vous ! L'expertise, la disponibilité, l'empathie sont des qualités rares et elles se paient au démarrage. Fidélisez votre partenaire ou d’autres le feront pour vous !

Acceptez de travailler en exclusivité (au moins sur une période donnée) permet d’assurer la disponibilité et l’engagement de votre consultant(e) qui grandiront avec le temps et serviront vos ambitions. C'est le meilleur investissement que vous puissiez faire pour garantir une relation stable, saine et durable. C'est aussi l’une des meilleures façons de vous prémunir en cas de difficultés. Vous avez tout à y gagner. Mais comme tout investissement, ça nécessite de se poser en amont les bonnes questions (cf : règles 1 à 5)

Règle N°6 : Donnez vous les moyens. Les enjeux sont trop importants.

 

Charles Lambert / Co-fondateur de JobtoBeDone